Rédaction web : Qu’est-ce que le sourcing ?

Le sourcing est une check-list des ressources nécessaires à la rédaction d’un site. Selon les types de sites, les ressources sont à piocher en interne ou à sélectionner en externe. De la qualité et de la quantité des informations ressources dépendent la qualité, la densité et l’intérêt du site.

Pour rédiger un texte web, rares sont ceux qui démarrent d’une page blanche ! Repérer une poignée de mots-clés pour aller voir comment vos sujets sont traités par la concurrence est la première étape. Ensuite, il faut lister patiemment les ressources qui pourront vous permettre de poser vos premières lignes, d’enrichir vos textes, de leur donner du corps et une âme.

ressources rédaction web

Le sourcing est une étape clé dans le processus de la rédaction web.

Chaque site a ses particularités en matière de ressources

  • Les sites institutionnels d’entreprises (aussi appelés sites vitrines) : Pour ces sites, les ressources sont principalement en interne dans une multitude de formats disparates (rapports de conseil d’administration, publicités presse, plaquettes de présentation, fiches produits, fiches techniques, photos de la fabrication, photos des produits, schémas, organigrammes, listes de revendeurs, formulaires de commande, lettres d’information en interne ou externe, journal d’entreprise, charte de qualité, etc). Ces documents ne peuvent être exploités tels quels sur le Web, ils doivent être retravaillés pour répondre aux contraintes de la lecture sur écran.
  • Les sites d’infos généralistes (aussi appelés portails) : Pour ces sites, les ressources sont principalement en externe. Les articles de type magazines sont rédigés à partir d’informations disponibles à la consultation sur le Web (sites d’entreprises, sites institutionnels, sites persos) mais aussi à partir d’éléments récoltés dans le cadre de reportages, d’interviews, d’ouvrages spécialisés ou non. A chaque emprunt d’informations, une source doit être associée avec une demande préalable d’utilisation. A cela peut s’ajouter l’abonnement à un fil d’infos d’agence (AFP généralement) et des communiqués et dossiers de presse. Plus les textes sont fabriqués de façon originale en interne plus le site a de valeur ajoutée. Les plus grands sites disposent d’un pool de journalistes et de graphistes qui se chargent d’alimenter les rubriques régulièrement en articles, photographies et illustrations graphiques.
  • Les sites d’infos spécialisées : Pour ces sites, la démarche de sourcing est un peu différente. En effet, un savant mélange de sources internes et externes est de rigueur. Pour les sources internes, il peut s’agir dans le cas d’une association ou d’une institution des rapports et autres résultats de recherches réalisés par des membres ou des salariés, de communiqués de presse proposés par des membres, de billets d’humeur, de résultats de concours… Pour les ressources externes, il s’agit principalement des rapports institutionnels disponibles sur le Web ou par abonnement, de communiqués de presse d’entreprises spécialisées dans le secteur thématique, de reportages et d’interviews sur des techniques ou des personnes ou encore d’informations reprises d’agences de presse spécialisées (sur abonnement), de revues de presse…
  • Les sites commerciaux (boutique en ligne) : Pour ces sites, les ressources sont le plus généralement internes (fiches produits, fiches techniques, conditions générales de ventes, charte de qualité, catalogues…) mais peuvent aussi dans le cadre de textes à créer pour une plateforme de ventes multi-enseignes type marketplaces, venir de l’extérieur (fiches techniques, photographies, etc).
  • Les autres sites : Pour les sites purement de services dont le contenu repose essentiellement sur la fourniture de prestations (gratuites ou payantes) comme des kits graphiques, des lignes de codes, des communiqués de presse, des codes réductions, des listes de liens (annuaires), des téléchargements de toutes sortes, des ventes aux enchères… les ressources viennent principalement de l’extérieur. Ces plateformes s’apparentent plus à des outils de compilation et de diffusion. Les internautes (particuliers et professionnels) sont dans ce cas les principaux fournisseurs de contenus.

Une nécessaire validation des ressources

Une fois que les sources d’informations sont repérées, chacune d’entre elles doit être clairement vérifiée comme « source sûre » pour obtenir la plus grande qualité rédactionnelle.
Pour les ressources internes, on peut a priori être confiant. Par contre, quand les ressources sont externes, une vérification par croisements et prises d’informations complémentaires sur l’émetteur s’impose !

Même dans le cadre d’interviews, la vérification de la moralité et de la légitimité de la personne interrogée est un pré-requis. Quand les sources ne sont pas sûres à 100%, soit on en change, soit on tourne le texte de façon à faire comprendre aux lecteurs que les propos sont sous la responsabilité de celui qui les tient.

A RETENIR : L’identification des sources est une étape clé dans la rédaction des contenus d’un site. Internes ou externes, elles doivent être vérifiables et vérifiées !

Ceci est un extrait de l’e-book « Rédiger pour le web comme un pro ».

admin