Les e-commerçants français très confiants dans l’avenir

Selon de récents chiffres publiés par la FEVAD, les e-commerçants français restent très majoritairement confiants dans l’avenir : 96% d’entre eux se déclarent très optimistes ou optimistes pour l’avenir de leur entreprise (85% en 2016) : un taux record !

Le e-commerce en France se porte bien. En 2016, selon la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), le marché en ligne français a ainsi dépassé les 72 milliards d’euros, soit une progression de +14,6% sur un an. Le cap du milliard de transactions en ligne a été franchi en 2016 avec une progression de 23%. Cela représente 33 transactions par seconde.

2 000€ d’achat en moyenne en 2016

L’an dernier, si le montant moyen annuel d’une transaction continue de baisser à 70 euros en 2016 vs 75 euros en 2015 (soit -7%), cette baisse du panier moyen est compensée par un record d’augmentation de la fréquence d’achat en 2016 : +21% par rapport à 2015. Les e-acheteurs réalisent en moyenne 28 transactions en ligne sur l’année pour un montant total de 2 000 euros. Ce montant a quasiment doublé par rapport à 2010 où il était de 1 084 euros. Ce bon bilan concerne aussi bien le BtoC que le BtoB : Les sites de vente aux particuliers (BtoC) ont ainsi progressé de 9% (y compris market places) l’an dernier tandis que dans le même temps, les ventes internet aux professionnels maintiennent une croissance à deux chiffres avec une progression de +10% sur l’année.

Des perspectives 2017 « très » optimistes

Pour 2017, les trois-quarts des consommateurs interrogés par la FEVAD/CSA en début d’année envisagent de dépenser autant qu’en 2016 (+4 pts), ils sont 19% à prévoir acheter plus en 2017 (dont 26% des 25-34 ans) et seuls 7% (-4 pts) souhaitent moins acheter. Parmi les produits phares des achats en ligne, l’habillement demeure le principal poste de dépenses envisagé (57%), suivi par les produits culturels (48%), les chaussures (37%), le voyage/tourisme (36%). Et en 2017, les consommateurs pensent aussi tester l’achat de nouveaux produits/services comme les bons d’achat à valoir en magasin ou en ligne (30%, +1pt vs. 2016), des repas : 18% ont l’intention d’en commander via Internet en 2017. Les services de transport urbain individuel gagnent, quant à eux, 7 points d’intention d’achats (16% vs 9%).

Des e-commerçants confiants en 2017

Fin mars, la FEVAD a dévoilé les résultats de son étude annuelle sur le moral des e-commerçants réalisée en partenariat avec LSA. Il ressort de ce coup de sonde un optimisme largement partagé par les dirigeants de sites e-commerce : 96% d’entre eux se déclarent très optimistes ou optimistes pour l’avenir de leur entreprise (85% en 2016) : un taux record ! Dans le détail, 85% des e-commerçants s’attendent à une croissance de leur chiffre d’affaires en 2017. 69% d’entre eux anticipent une augmentation de leur performance financière. Les perspectives de recrutement sont également boostées puisque près de la moitié des entreprises (48%) envisagent de recruter en 2017. En 2016, 54% des entreprises ont augmenté leurs effectifs ce qui signifie que les intentions qu’elles avaient exprimées (52% en 2016) se sont concrétisées.

admin